La Ria d’Etel, journée découverte 7

La Ria d’Etel : Journée 7 de notre découverte du Pays d’Auray

Pour le 7ème jour, nous vos proposons un choix de trois destinations : Lorient, la Ria d’Etel, ou la région du Blavet.

 

Niché dans un coude de la ria, l’ancien port thonier dévoile son charme d’antan au visiteur, à quelques encablures de la grandiose et terrible barre d’Etel.

Etel, du latin « in tellus », signifie « sur la terre ferme » par opposition à la lagune d’alors. Les Romains ont construit entre Etel et Nostang un certain nombre d’oppidums (ouvrages militaires). Au XIXe siècle, Etel est une partie de la commune d’Erdeven. Sa principale activité est la pêche à la sardine, sa population est marine. Après la demande de séparation, Etel devient une commune en 1850. Vers 1920 la pêche au thon, qui vient s’ajouter à celle de la sardine, provoque un essor spectaculaire de la cité qui durera jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale. Dans les années 30, 250 thoniers forment une grande flottille et douze conserveries emploient une main d’œuvre féminine. En 1950, c’est la crise de la pêche au thon ! Le port de Lorient reconstruit, Etel est délaisseé. De plus, son succès, tributaire de la marée, est difficile. C’est donc le déclin irréversible de son activité maritime… Avec sagesse, la ville fait volte face et trouve dans le tourisme un allié solide.

 

La chappelle Saint-Cado à Belz : Elle s’élève sur une île idyllique. Près d’une fontaine, on voit le lit en granite de Saint Cado, moine venu d’Outre-Manche. La chapelle était un lieu de pèlerinage pour les sourds : ils s’allongeaient sur le lit de Saint Cado, coiffés d’une cloche censée leur faire recouvrer l’ouïe.

 

La barre d’Etel :  Elle protège l’entrée de la ria. Phénomène physique exceptionnel, c’est un banc de sable sous-marin qui génère un mouvement de vagues impressionnant et très dangereux.

 

Le Musée des Thoniers à Etel :  Un musée maritime pittoresque. Il retrace l’épopée des marins de la ville, un des plus puissants ports de pêche de France au début du XXe siècle. Le musée possède de nombreuses maquettes et de belles collections.

 

Les alignements de Kerzerho à Erdeven : Ces alignements jouissent encore du privilège d’être libres au milieu des ajoncs et des genêts. Avec leurs 195 pierres réparties sur 5 rangées, ils sont les plus importants après ceux de Carnac. On y trouve aussi les Géants de Kerzerho : ce sont deux beaux menhirs de 6 m ainsi que deux pierres couchées. L’une d’elle est appelée Pierre du Sacrifice car d’après la légende, on y immolait de jeunes enfants.

 

Le château de Keravéon à Erdeven : Ce château du XVIIIe siècle peut s’admirer de l’extérieur au cours d’une promenade dans son parc. Ne manquez pas de passer par l’entrée principale et d’en apprécier les deux tourelles.

 

Camping de La Plage - 56 470 La Trinité sur Mer / Copyright 2014 / Création site Internet - Edelweiss Studio / Création graphique - Mon Atelier Coloré